Altruistic Mindfulness International Network (AMIN) : un réseau de partenaires

Denys Rinpoché et Dokushô Roshi ont fondé l’Altruistic Mindfulness International Network.

L’AMIN (Altruistic Mindfulness International Network) est un réseau ouvert de coopération et de solidarité dédié à la transmission, la pratique et le partage de la mindfulness dans un esprit humaniste et une économie altruiste. Le network est au service de tous.

Origine et motivation du network

Altruistic Mindfulness International Network

A l’occasion de l’Assemblée Générale Annuelle de l’Union Bouddhiste Européenne de 2013, plusieurs enseignants bouddhistes ont partagé la vision et la motivation de rendre les bienfaits de la Mindfulness accessibles à tous. Ils ont exprimé le souhait d’en faire bénéficier le plus grand nombre, tout en garantissant la qualité de ce patrimoine universel et en le préservant des déviations et vulgarisations des captations marchandes.
Le propos de l’AMIN est de favoriser dans le contexte occidental la qualité de sa transmission pour le bien de tous.
C’est dans cette motivation que Denys Rinpoché et Dokushô Roshi ont fondé l’Altruistic Mindfulness International Network.

Altruistic Mindfulness International Network

Les principes

Les membres du network, transmettent la mindfulness suivant 10 principes fondamentaux:

  1. Comme une pratique et un enseignement laïc, humaniste, non confessionnel, non idéologique fondés sur l’expérience humaine naturelle et universelle.
  2. Comme un patrimoine immatériel de l’humanité.
  3. Suivant un modèle économique altruiste sans but lucratif.
  4. Suivant une approche scientifique fondée sur la raison et l’expérience directe immédiate.
  5. Reconnaissant comme source la phénoménologie opérative enseignée par Bouddha (le Dharma).
  6. Coopérant solidairement dans un partage des documents et savoir-faire en « open source, creative common licence ».
  7. Coopérant pour perfectionner les protocoles de transmission.
    Coopérant au développement des applications contextuelles de la mindfulness dans tous les domaines en lesquels celle-ci est pertinente.
  8. Coopérant dans un comité scientifique international, testant et évaluant la pertinence et la qualité des protocoles de transmission et engageant des recherches interdisciplinaires sur la mindfulness et l’altruisme.
  9. Coopérant dans un système de validation et de surveillance de la qualité des protocoles de transmission et de la qualité de l’accréditation des facilitateurs, instructeurs et praticiens. Cette validation et cette surveillance se font dans une intervision entre pairs au sein du Conseil international de l’AMIN. Les listes et particularités des protocoles validés et enseignants accrédités sont publiées on-line et régulièrement actualisées.
Les partenaires sont tous deux fondateurs d’un  protocole de transmission :
Dokushô – protocole MBTB
Denys Rinpoché: protocoles OMT et AMT

Télécharger l'engagement déontologique AMIN

Format pdf